topblog Ivoire blogs

15/05/2013

Christ est la parole Sainte, mais le Vrai Sauveur demeure Le PERE

Que signifie le terme «  Christ » ?

A l’origine le fils de Dieu a été annoncé : Genèse 3 verset 15 (Bible de Epée) : « Et je mettrai de l’hostilité entre toi et l’Épouse, entre ta postérité et son GERME: Celui-ci écrasera ton agitation, et toi tu contrarieras ses pas. » Le Germe est donc est donc le véritable fils du Père. Il a été annoncé comme devant venir sauver l’humanité. Genèse 49 verset 10 : « Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent. » Le Schilo est le messie (Bible de l’Epée). Et plusieurs messies ont été annoncés. Psaumes 105 verset 15 : « Ne touchez pas à mes messies, ne méfaites pas contre mes inspirés. » Or en Jean 4 verset 25, le messi doit venir, celui qu’on appelle le Christ : « La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. » Ce lui qui est attendu est le messie, le Christ (et non Jésus). Mais selon Matthieu 24 verset 5, (bible des peuples) l’appellation de Christ ou messie est un titre : « lorsque plusieurs revendiqueront mon titre et diront : Je suis le Messie. Ils égareront bien des gens. » Or selon Hébreux 10 verset 5, Dieu lui formé un corps. Et Philippiens 2 versets 5-8 disent qu’il est devenu un simple homme.


Est-ce le nom de Jésus qui donne accès au ciel ?

Selon les adorateurs de Jésus, celui-ci a dit en Jean 14 verset 6 : « Jésus lui répondit : Je suis le chemin, la vérité, la vie. Personne ne peut aller au Père autrement que par moi. » Complétant cette affirmation par le verset de Jean 3 verset 13 : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. » Ces pro-Jésus disent que personne n’ira au Royaume du Père sans passer par Jésus.

Cette affirmation comporte une compréhension charnelle et une valeur spirituelle.

Dans la compréhension charnelle, on peut se poser les questions suivantes :

-      Comment expliquer l’enlèvement de HENOC (Genèse 5 verset 24) ;

-      Comment expliquer l’enlèvement d’Elie, 2Rois 2 verset 11 : « Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. » Où Elie est-il parti, s’il n’est pas aller auprès du Père ?

-      Il écrit que Dieu Lui-même enterra Moïse. Comment Dieu peut-Il enterrer Son serviteur, Lui-même s’il ne peut pas aller auprès de Lui ? (Deutéronome 34 verset 5-6 : « 5  Moïse, serviteur de l’Eternel, mourut là, dans le pays de Moab, selon l’ordre de l’Eternel. 6  Et l’Eternel l’enterra dans la vallée, au pays de Moab, vis-à-vis de Beth-Peor. Personne n’a connu son sépulcre jusqu’à ce jour. »

-      Enfin s’ils ne sont pas allés auprès du Père ; puisque Jésus n’était pas encore né, mort et ressuscité ; d’où venaient-ils quand ils sont venus lors de la transfiguration de Jésus, en route pour le calvaire, pour le réconforter ? Matthieu 17 verset 3 : « Soudain les trois disciples virent Moïse et Élie qui parlaient avec Jésus. » Comment des personnes, aussi esprits soient-ils, mais qui n’ont pas encore été glorifiées par le Père peuvent-elles venir réconforter le Fils du Dieu vivant, image du Dieu invisible, selon Colossiens 1 verset 15 ?

Toutes ces interrogations pour montrer tous les mensonges véhiculés jusque-là dans bible, dont les auteurs ont plus traduit la parole sainte par la chair, et qui égarent les enfants de Dieu.

Spirituellement,

Il faut d’abord savoir que, le Premier-né, le fils de Dieu ne s’appelle pas Jésus. La preuve : Le nom de Jésus vient d’une ruse de Satan.

En effet, le premier-né ne peut pas s’appeler Jésus pour plusieurs raisons :

-      La prophétie d’Emmanuel (Esaïe 7 verset 14) ne s’applique pas à lui parce que, Emmanuel a été un roi qui a vécu dans la période Babylonienne, 700 ans avant. Esaïe 8 versets 7-8 : « 7  Voici, le Seigneur va faire monter contre eux Les puissantes et grandes eaux du fleuve Le roi d’Assyrie et toute sa gloire; Il s’élèvera partout au-dessus de son lit, Et il se répandra sur toutes ses rives; 8  Il pénétrera dans Juda, il débordera et inondera, Il atteindra jusqu’au cou. Le déploiement de ses ailes Remplira l’étendue de ton pays, ô Emmanuel! »

-      A supposer qu’il soit Emmanuel qui signifie « Dieu avec nous », pourquoi lui avoir donné le nom de Jésus c’est-à-dire « Dieu sauve » ? (Matthieu 1 verset 21) Cela s’explique par les incohérences dans l’annonce de sa naissance. En effet, alors qu’en Matthieu 1 versets 18 – 20, on dit que l’ange est apparu à Joseph, sans signaler qu’il est apparu à Marie. Si l’ange est apparu à Marie, pourquoi ne l’a-t-elle pas dit à Joseph ? Pourquoi Joseph voulait-il divorcer d’elle ? Si elle le lui a dit, est-ce à dire que Joseph n’y a pas cru ? N’avait-il pas de discernement ? C’est par manque d’information que Joseph voulait divorcer. Or dans le livre de Luc 1 versets 26-35, c’est seulement à Marie que l’ange est apparu et il a eu une conversation avec elle. Ces incohérences sont la preuve que Marie ou Joseph ne savait rien de la prophétie sur Marie. C’est pour cela que Joseph s’est inquiété lors de la grossesse.

Or Dieu n’est pas un homme pour mentir (Nombres 23 verset 19). Il dit en Esaïe 55 verset 11 : « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. » En d’autres termes, quand Dieu envoie un messager, le message ne doit pas être déformé ou changé. Si le message change, c’est que Satan a pris la place de l’ange conformément à 2Corinthiens 11 verset 14. Et cela a été le cas pour la naissance de Jésus. L’entité qui est apparu à Joseph et à Marie leur a communiqué un mensonge. C’est la même chose qui s’est passé dans le Jardin d’Eden. Quand Satan a une conversation avec un enfant de Dieu, pour le tromper, il mélange la vérité et le mensonge. Ainsi, quand l’ange apparaît et dit que l’enfant qui naîtra vient du Saint-Esprit, cela est vrai. Mais quand il ajoute qu’on va l’appeler par le nom de Jésus, c’est un mensonge ; parce que si cette prophétie s’appuie sur Esaïe 7 verset 14 comme dit (Matthieu 1 verset 23), alors, cette information contredit Esaïe.

 

Pendant sa mission, son nom a été la Parole de Dieu (Jean 1 verset 1 ; Actes 4 verset 12 ; Apocalypse 19 verset 13).

 

Ensuite, selon l’épître aux Philippiens 2 versets 5-8 : « 5  Ayez en vous les sentiments qui étaient en Christ, 6  lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7  mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; 8  et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort du poteau. »

Le Premier-né a donc pris la condition humaine. Jean1 verset 14 : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

Mais à la fin de sa mission sur terre, quand le Premier-né s’est rendu compte que le message de la parole était compris par ses disciples, et qu’il pouvait compter sur eux, pour la suite de la mission d’évangélisation, il a cherché à les enseigner sur la suite des choses : Matthieu 16 verset 21 : « Dès lors le Premier-né commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. »

Ainsi, sur le poteau, le Premier-né a dit que tout est accompli. Jean 19 verset 30 :

« Quand le Premier-né eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. »

Selon Marc 16 verset 19 et Ephésiens 1 verset 20, le Christ est monté au ciel, est assis à la droite du Père. La position assise est une position de repos après un travail bien mérité.

 

Ce que Dieu a fait pour les Anges, c’est ce qu’il a fait pour le fils : Il met son nom sur lui, en mettant ses Paroles dans sa bouche.

Moïse dit au peuple :

Deutéronome 18 verset 15 : « L’Eternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi: vous l’écouterez! » Et ensuite, Dieu, Lui-même vient confirmer cette prophétie sur le Premier-né :

Deutéronome 18 verset 18 : « Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. »

Dieu a donc mis ses Paroles dans la bouche du fils, incarné (Jean 1 verset 14). C’est pour cela Jean 1 verset 1 (Bible Monde Nouveau) dit : « Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. »

Quand on dit « Au commencement était la Parole », il s’agit certes de Christ mais avec allusion au Père, Dieu Lui-même qui est propriétaire de cette parole. Puis, « la parole était avec Dieu », là, il s’agit du Premier-né en qui Dieu a mis sa Parole. « La Parole était un dieu » est une preuve que Christ est de condition divine, mais n’est pas le Père.

Les Apôtres confirment cela en disant, Jean 6 verset 68 : « Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. »  Le Premier-né a les Paroles de la vie éternelle (et non, tu es la Parole de la vie).

Le Premier-né lui-même confirme :

Jean 14 verset 24 : « Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé. »  Et encore, en jean 17 verset 8 : « Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. »

Tout ce qui existe a été créé par la parole. Hébreux 11 verset 3 (Bible Français courant) : « Par la foi, nous comprenons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qui est visible a été fait à partir de ce qui est invisible. » Cette parole a une forme c’est pour cela que Christ dit : « mes paroles sont esprit et vie ». Cette forme de la Parole, c’est celle du Saint-Esprit. Donc quand Dieu dit en Deutéronome 18 :18 : « Je mettrai mes Paroles dans la bouche de ce prophète » ; cela veut dire « Je mettrai mon Esprit dans la bouche de ce prophète ». En d’autres termes, encore, « Je mettrai mon esprit qui va se matérialiser en Paroles et entrer dans ce prophète ». C’est ce que confirme Esaïe 42 verset 1 : « Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations. »

C’est la même chose que « divinité » et « nom ». En colossiens 2 verset 9 (Bible des peuples), il est dit : « Vous savez que toute la plénitude de la divinité habite en lui faite corps. » Or Exode 23 verset 21 dit :

Version Bible du Rabbinat : « Sois circonspect à son égard et docile à sa voix; ne lui résiste point! Il ne pardonnerait pas votre rébellion, car ma divinité est en lui. »

Version Nouvelle bible Segond : « Tiens–toi sur tes gardes devant lui, écoute–le ; ne lui cause pas d’amertume : il ne pardonnera pas vos transgressions, car mon nom est en lui. »

Le fils de Dieu a donc pour autres titres, Christ ou Messie. Mais nom est : Nom de Dieu = Divinité = Parole de Dieu = Saint-Esprit.

Christ a été la Parole de Dieu tant qu’il accomplissait sa mission dans la chair, sur terre. A la fin de sa mission, Dieu peut donner sa Parole ou ses paroles à qui Il veut. Actuellement, Christ est assis auprès du Père. Il ne se mettra à nouveau au travail que pendant son retour pour les noces et le festin de l’Agneau (Règne de mille ans) ; puis le jugement final.

 

Conclusion

En réalité, quand le message du Père nous dit que son fils est La Parole de Dieu, c’est en Esprit qu’il faut l’entendre. Or cette Parole Sainte a été connue par tous ces Anciens (Hénoc, Moïse, Elie, etc…). Ils n’ont pas attendu l’homme charnel du fils, pour ressusciter. Avant le fils de Dieu incarné, ils sont déjà dans le Royaume du Père, d’où certains sont venus réconforter le fils (en chair) sur le chemin du sacrifice. C’est la parole de Dieu qui est la porte, c’est elle seule, la Parole Sainte qui délivre et fait rentrer dans le royaume du Père ; et les Anciens l’ont connue. 

C’est pour cela, il ne faut pas faire l’erreur de confondre le fils en chair et en os, avec le fils, Parole de Dieu : sur terre, le premier (fils en chair et en os) a porté le deuxième (fils Parole de Dieu).

Le fils incarné a fini sa mission sur terre. Ce n’est pas cette chair qui nous conduira au ciel (1Corrinthiens 15 verset 50). C’est pour cela, malgré que les anciens (Moïse, Elie, etc…) n’aient pas connu cette chair du fils ; ils sont allés au ciel parce qu’ils ont connu la Parole de Dieu, d’où ils sont venus le consoler.

C’est le fils, parole de Dieu qui nous conduira ; nous qui sommes nés à son époque (pendant et après).

Or, cette parole était au commencement. Les Anciens l’ont connue. C’est elle qui les a sauvés.

Comme quoi, le Vrai Sauveur est le PERE.

 

D'après les enseignements vidéos du frère ZOULOULA.

09:39 Écrit par BODO dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.