topblog Ivoire blogs

17/10/2012

Mr HAMED BAKAYOKO, FIER DE SON DECOUPAGE ELECTORAL INJUSTE, XENOPHOBE ET CONFLICTUEL.

En Côte d’Ivoire, chaque pouvoir établi cherche toujours des motifs de conflit par les actes qu’il pose. En espèce, le nombre de siège législatif est passé de 225 à 255. Soit une augmentation de 30 sièges. Sur ces 30 sièges, 14 ont été octroyés au Nord seul. Les sièges restants, à savoir les 16 ont attribués au reste de la Côte d’Ivoire c'est-à-dire le centre, l’Ouest, le Sud et l’Est.


 

 

3848.jpg Voilà le travail de génie fait par Mr HAMED BAKAYOKO, Ministre de l’Intérieur du Gouvernement OUATTARA. De ce découpage électoral sorti des laboratoires dudit Ministère, le chef de ce département le trouve extraordinaire et révolutionnaire. Voilà ce qu’il dit en substance, concernant ce découpage, interrogé à la troisième édition de la tribune GEPCI le 19 avril 2012: « Il y a eu un découpage électoral pour tenir compte des réalités du pays…………….mais pour une fois, on a indiqué clairement qu’on a utilisé une base technique et scientifique qu’on a partagé avec la CEI. » Deux mois plus tard, le PDCI-RDA à travers son communiqué final du bureau politique tenu le 02 juin 2012 est catégorique:« Par ailleurs, le bureau politique demande instamment la rectification du découpage électoral manifestement trop favorable aux régions du Nord, en dépit de leur faible poids démographique dans la nation. »En réalité tout le monde en Côte d’Ivoire savait que Mr HAMED BAKAYOKO a fait un découpage électoral injuste, xénophobe, sur la base de critères flous, creux, vagues. Sans tenir compte d’un élément important dans ce travail à savoir la population de la ville, du département, de la région. Son objectif primordial était d’augmenter le nombre de siège du Nord de la Côte d’Ivoire. Et pourtant la démographie de cette partie du pays n’est pas supérieure au reste de la nation. Tout faire pour donner la majorité parlementaire au RDR, tel était le sens de ce découpage électoral. Une majorité d’ailleurs taillée sur mesure. Ils aiment bien les choses sur mesure là-bas. Candidature unique à certains endroits (SORO à Ferké et au poste de l’Assemblée Nationale). Utilisant tout moyen de pression pour écarter l’adversaire. Ce n’est pas la démocratie. Une démocratie avec le fusil sur la tempe ressemble fort à une dictature naissante. Que contiennent réellement les critères technique et scientifique d’ HAMED BAKAYOKO ? Le PDCI les dénonce fermement en les appelantun découpage favorable aux régions du Nord dont le poids démographique est le plus faible dans la nation. Rattrapage dans les nominations, rattrapage dans le découpage électoral. Que reste t-il encore pour les autres ivoiriens ? Peut être un rattrapage dans l’air que nous respirons. Heureusement que toute loi ou ordonnance peut être abrogée un jour. Sinon on vivrait une hégémonie ethnique qui ne dit pas son nom.

 

FRANCK LUSSE

07:49 Écrit par BODO dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.